Lucien Zuchuat

LUCIEN ZUCHUAT

Né quelque part entre la sortie du Nevermind de Nirvana et les premières réformes de taxation du gouvernement Clinton, d’aucuns diront que la vie de Lucien Zuchuat commençait sous les meilleurs auspices. Très tôt attiré par la scène, il se forme au théâtre sur les planches du Teatro Comico, puis au Conservatoire cantonal avant d’intégrer divers projets professionnels en lien avec la Cie Mufuthe de Mathieu Bertholet, la RTS ou l’ECAL. Il parvient, malgré tout, à couler une enfance puis une adolescence heureuse pile au milieu des Alpes.

Sa maturité en main, il la pose sur un bureau avant de partir vers Berlin où il passe plus de temps à écrire en français qu’à se perfectionner en allemand. De cette équipée urbaine naîtra La jeune fille et les néons, courte pièce qui reçoit le premier prix PIJA en 2012. De retour en Suisse, il sombre dans la Faculté de Lettres de l’Université de Fribourg de laquelle il n’est toujours pas sorti, terminant, aux dernières nouvelles, un Master en Littérature Française et Dramaturgie et enseignant le français à de jeunes Suisses-allemands n’ayant pourtant rien demandé. Durant cette période dite « universitaire », il continue toutefois son aventure théâtrale jouant dans diverses pièces contemporaines, mettant en scène la troupe de l’Université, rejoignant le comité de spectateurs du POCHE (GE) et écrivant deux pièces (Variations sur Marilou et Vous aurez le monde) jouées dans la foulée par Les Rescapés à Fribourg.