Alexis Giroud

Il est né au milieu du siècle dernier, le troisième jour du mois consacré à Jules César. Il a grandi en âge et en sagesse. L’âge se voit à l’œil nu. La sagesse un peu moins.

Partant du principe que « ce qu’on ne sait pas, on l’enseigne », il a tenu la classe une bonne trentaine d’années au CO de Bagnes.

Dans le même temps, sur le plan théâtral, il joué, mis en scène, et surtout beaucoup écrit.

On dénombre une trentaine de pièces théâtrales, dont « Grande Dixence », « Les Brigades du Tigre » ou « Bienvenue chez les Valaisans », entre autres, pour le Croûtion. C’est lui qui a signée le texte de « Martignix » présenté dans les arènes d’Octodure. Il est également l’auteur et le metteur en scène du « Centième Anniversaire du FC Sion » et des Revues du Valais joués au Casino de Saxon.

On le retrouve en tant que scénariste dans deux bandes dessinées dont « L’Arène des reines », hymne à la race des batailleuses dont on dit qu’il se lit d’une traite.

Il a aussi écrit un roman « Le Fils du Père Hoquet » en recherche éditeur.